Les Loups de Nuia
Tu ne supporte plus les méfaits perpétrés par les pirates ? Tu n'acceptes plus l'immobilisme de l'armée Nuian ? Alors bienvenue à toi aventurier!

Si tu souhaites nous rejoindre, pense à lire notre règlement, notre RP de guilde ainsi que l'organigramme.

Après cela, tu devras poster une présentation RP de ton personnage dans la section recrutement et attendre l'approbation d'un administrateur pour finalement avoir accès à l'ensemble du forum.
(nous t'inviterons ingame dans la foulée

Au plaisir de te lire !

Gloire à Nuia !

(mise en place du Rp ingame prévu pour la béta ouverte)
Derniers sujets
» Salut les amis !
Mer 2 Mar - 0:29 par Caelan

» Jeu et images de films : Saison 2
Sam 11 Juil - 15:04 par Asuvar

» [Candidature] SendoKai
Mer 10 Juin - 12:27 par Sendokai

» Candidature Orfaleys
Sam 30 Mai - 14:19 par Orfaleys

» [Candidature] Vainedrik
Sam 30 Mai - 12:28 par Martel

» Une touche symphonique
Mar 26 Mai - 14:32 par Asuvar

» Le jeu du silence
Jeu 7 Mai - 16:08 par Gyn

» Le Kraken
Ven 1 Mai - 10:32 par Asuvar

» Vos screens et anecdotes rigolotes !
Jeu 30 Avr - 20:43 par Martel

» Eilys Kinsayl
Mar 28 Avr - 0:30 par Gaheris

» [Question] La visibilité des loups
Lun 27 Avr - 15:51 par Eilys

» Martel Drar
Ven 24 Avr - 20:27 par Martel

» Papier froissé
Mar 21 Avr - 22:07 par Gyn

» La Meute
Mar 21 Avr - 17:33 par Gaheris

» Jeu des films et séries
Sam 18 Avr - 1:05 par Asuvar

Les posteurs les plus actifs de la semaine


Eilys Kinsayl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eilys Kinsayl

Message  Eilys le Dim 26 Avr - 23:34




Nom: Eilys Kinsayl
Race : Nuienne
Âge : 23 ans
Alignement : Chaotique Bon
Profession: Inquisitrice

Description physique : Des cheveux noirs couloir d'ébène, des yeux d'une couleur du clair de lune, une peau satinée d'un parfum de pêche des îles, un corps proportionnellement à sa grandeur, solide et robuste pour le combat. Une rose de couloir pourpre figure dans ses cheveux.

Caractère: De nature sympathique, elle est passionnée de faire des rencontres de par les différentes cités du monde d'Eanna. Enjouée et naïve, elle fait confiance aux gens dès la première impression; elle peut également se faire avoir par quiconque ayant une mauvaise influence envers elle. Prête à tout, spontanée de nature, elle fonce vers l'aventure sans se soucier du reste. Stratégique en combat, elle ne s'attaque pas à plus gros qu'elle, du moins, de ses compétences. Un sourire magique et rare qu'elle attribue aux gens qu'elle connait. Des yeux irrésistibles qui ensorcèlent les voyageurs qui vont à sa rencontre. Émotive et sensible, elle donnerait sa vie pour sauver quelqu'un qui est très cher pour elle.


Prologue

Eilys est née sur la péninsule nuienne de Solzreed. Elle pu avoir droit à une belle enfance, digne de deux parents. À ses 16 ans, son père devait faire un voyage en mer. Fier Paladin qu’il était. Et Eilys avait commencé à s’entraîner, pour devenir ce qu’elle a toujours rêvé d’être, une guerrière de respect, et suivre ainsi les traces de son père.

Par la suite, elle repassait toujours au village pour revoir sa mère. Celle-ci continuait de recevoir des lettres de son époux en mer. La première lettre, fut agréable à lire, ainsi que la deuxième, mais la dernière, fut un peu plus difficile à lire, et à vivre également. Son décès avait été annoncé par son commandant dans cette dernière lettre.

On attendait toujours que le voyage soit terminé, et que le bateau revienne au quai de Lande de Cendrepierre, pour nous ramener le corps afin qu’il soit enterré dignement. Et on attendait, certes encore...



La Péninsule de Solzreed
Un été parmi tant d'autre.


Tout semblait calme, paisible et bien tranquille. Un petit village reculé de la carte, épaulé d’une végétation et d’une faune téméraire. Aux abords du petit village se tenait un cercle de pierres, une académie pour ceux pratiquant la magie. Plus loin dans la forêt, il y avait les ruines d’un établissement appelé l’Orphelinat des Quatre Saisons, et plus loin à l’intérieur de la forêt, se trouvaient les ruines nuiennes qui existaient depuis très longtemps..

Tout était bien tranquille, jusqu’au moment où une famille donna naissance à leur premier bambin. On entendit un petit cri, voire un hurlement d’un bébé naissant. Dans les ruelles circulaient des rumeurs sur la naissance d’un nouveau né, tel un petit rayon de soleil qui illuminerait nos cœurs comme un signe d’espoir du destin.

La plupart l’avait souhaité. D’autres, passèrent leur chemin en rejetant toute approche. Quelques personnes se déplacèrent pour venir saluer la petite famille, d’autres pour venir offrir quelques présents et des félicitations ou quelques-uns étaient juste un peu curieux de voir son petit visage de porcelaine..

« Comment allez-vous la nommer ? » dit une dame du village.
« J’hésite encore, mais elle pourra hériter d’un joli prénom. » dit la mère en souriant.
« Eilys. » répondit après quelques instants, la mère à la dame.
« C’est un joli prénom, elle vous remerciera un jour. C’est une jolie petite fille, m’dame que vous avez là. » dit la dame.
« C’est un cadeau de la nature. Mais surtout, merci beaucoup. » dit la mère.

Quelques mois auparavant, cette même famille attendait un enfant. Mais, par pure malchance, l’enfant est mort à l’intérieur du ventre de sa mère. Étant donné, que la mère avait trouvé un prénom ; il lui semblait en mesure de l'attribuer au prochain bambin, qui pourrait voir le jour sous l’emblème de ses yeux.

On pouvait apercevoir le petit regard de la bambine, recouverte à l’intérieur d’une couverture, ses prunelles de couleur du clair de lune ne sachant plus du tout où regarder tellement le paysage lui semblait grand. La mère d'Eilys regarda un instant son mari, puis lui adressa un petit sourire rempli d’une certitude d’amour.


Le Cercle de pierres
Un automne ennuyeux.


À l’âge de 9 ans, Eilys représentait l’enfant prodige que ses parents espéraient tant un jour. Un enfant qui avait le désir de vivre, qui n’avait pas le sentiment d’abandonner même si parfois, la situation pouvait sembler perdue d’avance, qui avait le courage de protéger ou de rendre justice sans véritablement connaître ses forces ou même ses faiblesses au final. Un enfant qui avait le goût de vivre pour se surpasser. La couleur de ses yeux ne provenait ni du père ni de la mère de l'enfant. Elle avait un regard d'une rareté éphémère, c'est ce qui la rendait irrésistible.

Elle venait souvent s’amuser au cercle de pierres, tout près du village. Équipée d’une petite épée faite de bois et d’un petit bouclier, elle chassait les petits orcs qui longeaient le territoire. Du moins, le village natal. Ces pestes venaient voler nos récoltes durant la nuit quand le silence régnait sur le village et quelques équipements pour la chasse.

Les Ruines nuiennes
Un hiver froid et long.


Bien que la petite famille ait suivi les nombreuses saisons qu'est connu le village, l’hiver demeurait la saison la plus fraîche de toutes les autres. Il était plus difficile pour les récoltes de favoriser la repousse des aliments. Et comme le froid s’installait sur les terres des Nuiens, les animaux cherchèrent un endroit où se réfugier à cette époque de l’année. La viande se faisait de plus en plus rare. Il n’y avait qu’un seul moyen pour survivre à nos besoins: Chasser !

C’est ce que fit Eilys.
Elle venait tout juste de célébrer son quinzième anniversaire avec ses parents. Elle rassembla un petit groupe de personnes, et prit le chemin en direction des vieilles ruines. Plusieurs bêtes sauvages se cachaient dans ces ruines afin d'y vivre plus longtemps, de façon à ce que le froid ne les atteignent pas.


Le Portuaire de Lande de Cendrepierre
Un autre été, plutôt meurtri.


« Père, vas-tu me rapporter un présent en souvenir de ton si long voyage ? » dit Eilys, sur un ton plutôt triste de regarder son père partir très loin, sans savoir vraiment s’il allait être de retour un jour.

« Oui, ma puce, je te promets que je te rapporterai quelque chose à toi, et à ta mère. » dit le père, également sur un ton triste ; ne désirant pour rien au monde quitter son foyer et sa famille.

« Père, pourquoi nous quittes-tu ? » dit la fillette.

« C’est l’armée, ma puce. Je n’ai guère le choix. Le général de la Guilde, nous demande d’explorer un peu plus loin sur Auroria, des terres qui nous sont inconnues. Peut-être, trouverons nous ce que nous cherchons réellement. Peut-être pas non plus. » dit le père.

« Je t’aime, papa. Tu vas me manquer. Je te promets qu’à ton retour, je serai en compagnie de maman, et je serai devenu ce que tu as toujours rêvé que je sois. Une guerrière qui porte la foi à l’intérieur de son cœur. » dit la jeune fille, désirant à tout prix lui plaire et le rendre fier.

« J’en serai ému. Et très heureux même. » dit le père.
« Je dois y aller. Reste près de ta mère et veille à sa sécurité. Au revoir. » dit le père, une larme coulait de ses yeux. Il avait déjà embrassé et quitté sa femme, quelques minutes plus tôt. Il allait prendre le bateau tout près du quai. Eilys le regardait partir.. en souhaitant qu’il revienne à tout prix.

Mais ce jour, n’arriva certes jamais...

La première lettre
En pleine mer d'Arcadia


"Bonjour la famille.
Je vais bien. Le vent s'est levé, plusieurs vagues refoulent sur l'océan d'Arcadia. Les couchers de soleil sont captivants, voir splendides. Plusieurs bêtes aquatiques vivent sous ses eaux dangereuses et sans scrupule. Certains requins-tigres ont tenté de nous faire chavirer, mais rien d'inquiétant. Nous continuons notre périple vers la terre étrangère qu'est Auroria. J'ai hâte d'y poser les pieds et d'y découvrir quelque chose de mystérieux. En attendant, je vous embrasse très fort.

Siegfried."



La deuxième lettre
Toujours en plein coeur d'Arcadia


"Bonjour la famille.
La mer est rude et parsemé d'embûches, mais nous avons le courage de continuer et d'avancer vers notre mission. Certains matelots racontent des choses au sujet d'un Kraken, mais jamais je ne l'ai aperçu dans la mire de mon télescope. J'espère de tout coeur, ne jamais le croiser. Il paraitrait qu'il est assez impressionnant en son genre. Cela pourrait compliquer notre voyage s'il s'avérait exister réellement. Vous me manquez plus que tout au monde, j'espère revenir à temps afin de vous rejoindre au plus tôt. Je vous embrasse, Siegfried."

La troisième et dernière lettre
Signé le Commandant Ephrael



"À qui de droit,
J'ai comme malheur de vous informer le décès de votre cher Siegfried.
En naviguant sur la haute mer d'Arcadia, tout près du but, tout près d'Auroria, nous avons rencontré le Kraken dont Siegfried vous avait parlé dans la précédente lettre. Il s'est attaqué à notre navire, l’inondant, et surtout, le détruisant sur son passage. Plusieurs passagers à bord, ont sortit les bateaux de secours, mais votre père s'est battu jusqu'à son dernier souffle de vie pour tenter d'attirer son attention, afin que les bateaux de secours puissent s'enfuir le plus vite possible, vers la terre ferme d'Auroria. Il a laissé son âme. Je vous envoie le badge de notre guilde, qu'il gardait en souvenir. Je ne peux pas vous ramener le corps, puisque le Kraken, l'a engloutit sous la mer. Je suis navré de vous apprendre une pareille nouvelle, mais je n'ai guère le choix, question de principe Nuien.

Je vous envoie mes plus sincères condoléances, et mes plus proches sympathies à votre famille.

Signé: Commandant Ephrael."



Dure réalité.

Quand je retournais chez moi, à la maison, à Solzreed, je m'asseyais souvent à la fenêtre et je regardais dehors. J'avais cette vague impression que mon père reviendrait un jour.., que cette dernière lettre par le commandant était tout simplement fausse, ou pire encore, qu'il lui était arrivé quelque chose et que personne ne savait la suite des évènements.. Je me demandais s'il n'avait pas fait ce choix pour notre protection.. à la fois. J'étais un peu déboussolée à cette dernière idée..d'une analyse incomplète de ce que j'ignorais..

Par une journée ensoleillée, les rayons du soleil parcouraient le rebord de ma petite fenêtre. Chez moi, j'avais l'impression de vivre dans le passé. Je regardais ma mère, qui semblait si seule dans son cœur, et dans sa vie également. Je l'aidais à s'occuper d'elle, au lieu de l'inverse.. J'avais mal pour elle. Elle souffrait beaucoup trop en silence, et elle tentait même de camoufler sa peine par tous les moyens. Je l'entendais même souvent la nuit, pleurer dans sa chambre.. J'avais compris que lorsqu'on aime vraiment quelqu'un et qu'il nous quitte si vite, toute la souffrance qui peut nous engloutir en un seul coup. Je ne connaissais guère ce que voulait signifier l'Amour, et d'ailleurs, je n'avais pas fait beaucoup de rencontres, depuis ma jeunesse. Je n'avais qu'une chose sur le cœur, le kraken qui nous l'avait dérobé. Pourquoi? Il était heureux avec nous. Pourquoi, était-il partit ? Jamais, je n'aurai de réponses à ces questions qui me trottaient en tête sans cesse toutes les journées de mon existence..

J'avais recommencé mon entraînement au niveau du combat mais je me demandais si cela allait vraiment me servir en ce qu'il en était présentement. Je voulais rendre fier mon père, et aujourd'hui, j'avais l'impression d'avoir poursuivit son rêve à lui, plutôt que le mien. Pour chasser mon ennui, ou pour passer le temps, je voyageais beaucoup à la découverte de lieux, de cités que je ne connaissais pas avant. En équilibre sur mon cheval noir, je le faisais courir à une vitesse folle comme si j'étais traquée sans cesse. Mais lorsque je regardais derrière moi, je me rendais compte qu'il n'y avait rien à craindre, puisqu'il n'y avait donc personne..

Je regardais souvent les navires défilant sur les vagues près du quai de Cendrepierre, aux couchés du soleil, tel un loup en quête de destinée...


Dernière édition par Eilys le Lun 27 Avr - 20:13, édité 1 fois
avatar
Eilys

Messages : 11
Points Forum : 894
Date d'inscription : 26/04/2015
Age : 36
Localisation : Québec, Trois-Rivières

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eilys Kinsayl

Message  Ardakaine Landstaker le Lun 27 Avr - 2:09

Bienvenue sur notre forum et bravo pour ton post de candidature.

Alors Eilys, après lui avoir parlé, souhaite intégrer la guilde de manière HRP pour le moment en attendant un guilde RP car elle joue seule et s'ennuie. 

Comme nous l'avons fait pour Martel, quelqu'un peut il la guilder lundi dans l’après midi ?
avatar
Ardakaine Landstaker

Messages : 265
Points Forum : 1453
Date d'inscription : 22/09/2014
Age : 35
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eilys Kinsayl

Message  Gyn le Lun 27 Avr - 2:42

Bienvenue, background très agréable à lire.

Gyn

Messages : 44
Points Forum : 950
Date d'inscription : 16/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eilys Kinsayl

Message  Eilys le Lun 27 Avr - 3:56

Merci ! Wink
avatar
Eilys

Messages : 11
Points Forum : 894
Date d'inscription : 26/04/2015
Age : 36
Localisation : Québec, Trois-Rivières

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eilys Kinsayl

Message  Asuvar le Lun 27 Avr - 17:21

Eilys a été acceptée dans la guilde comme nouvelle recrue (de manière RP comme HRP).

(A mettre dans les candidatures acceptées)

__________ _ _ _
Asuvar An'Maëvran

Une lueur dans la nuit, ainsi l'espoir naquit.
avatar
Asuvar

Messages : 282
Points Forum : 1405
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 32
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eilys Kinsayl

Message  Gaheris le Mar 28 Avr - 0:30

Bienvenue parmis nous !

Plus qu'à t'inscrire sur Allgenda pour nous signifier ta présence aux évents (RP ou non) et tout sera okay !

Petit "tuto" pour allgenda :

http://archeagerp.forumgratuit.org/t358-allgenda

__________ _ _ _
Rien ne sert de courir. Je te rattraperai. Toujours.
avatar
Gaheris

Messages : 250
Points Forum : 1317
Date d'inscription : 06/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eilys Kinsayl

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum